Groupe Suisse des Amis du Molosse

contre la discrimination et la phobie canine
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  vidéovidéo  

Partagez | 
 

 molosses... pas vraiment le plus dangereux au final

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
essai
esprit du forum
esprit du forum
avatar

Masculin Nombre de messages : 167
Age : 110
Localisation : ici
Date d'inscription : 28/05/2005

MessageSujet: molosses... pas vraiment le plus dangereux au final   Sam 10 Juin - 11:46

Y a t-il beaucoup d'enfants mordus par des chiens ?

Dr Geneviève Karsenty a écrit:
Des études statistiques effectuées sur 10 ans dans huit hôpitaux ont mis en évidence que les morsures d'enfant par des chiens représentent 2 % des accidents domestiques (entre 50 000 et 100 000 enfants par an nécessitent des soins médicaux).

40 % des enfants mordus ont entre 1 et 14 ans, avec un pic de fréquence entre 1 et 4 ans.

Ce sont surtout les enfants de sexe masculin qui sont mordus, principalement au visage (74 % des cas) pour les enfants de 1 à 4 ans.

Les chiens mordeurs sont principalement des gros chiens (beaucoup de berger allemand).

La plupart des chiens réputés féroces : doberman, rottweiler, pitt bull ne représentent qu'une minorité de l'ensemble des morsures (2 %), même si les lésions sont plus spectaculaires.

Comment un chien peut-il en arriver à mordre un enfant ?

Dr G. K. : Le chien peut mordre un enfant subitement pour diverses raisons :

* Par peur. Ce sont souvent des animaux anxieux, peureux ou mal socialisés à l'espèce humaine ou aux enfants. L'accident se produit quand un enfant veut, en jouant avec le chien, le manipuler, lui tirer les poils, et que, pour une raison ou une autre, le chien ne peut s'échapper.

* Par irritation : un animal ayant une douleur due à une affection pathologique comme l'arthrose chez un vieux chien ou une otite, par exemple. Cela peut rendre le chien irritable et nerveux. La morsure est souvent précédée d'une longue phase de comportement agressif.

* Le chien ne contrôle pas sa morsure (absence de morsure inhibée) : ces actes très fréquents se produisent lors des jeux avec les chiens.

* Agressions hiérarchiques : ces morsures se produisent plutôt sur des jeunes prépubères (ado) voulant, par exemple, câliner un chien dans la rue.

Quelques conseils pour que l'enfant ne se fasse pas mordre

* Laisser son chien manger sans le déranger.

* Respecter le repos et le sommeil du chien.

* Ne pas s'approcher d'une femelle qui garde ses petits.

* Interdire à l'enfant de toucher un chien inconnu sans en faire la demande à son propriétaire.

* Quand on est un jeune ado, être vigilant et ne pas caresser tous les chiens dans la rue.

* Ne jamais laisser un bébé dans une pièce seul avec un chien, même si l'on a une entière confiance en son chien.

* Apprendre au jeune enfant à ne pas approcher son visage de la tête du chien.

* A l'achat du chiot, ne pas choisir le plus craintif et timide de la portée, ni celui qui grogne sur ses frères et sœurs.

En cas de morsure sur un enfant, comment faut-il réagir

En ce qui concerne l'enfant :

Les morsures de chiens provoquent souvent des plaies ouvertes, il est impératif de consulter un médecin et de ne pas attendre 24 h ! Le pronostic est lié au délai de prise en charge.

Les mesures urgentes à prendre

o Rincer la plaie à l'eau courante, puis désinfecter avec une solution iodée

o Rassurer l'enfant inquiet et choqué est important. Même si la morsure est peu grave, elle peut être à l'origine de phobies des chiens à l'âge adulte

o Les antibiotiques sont souvent nécessaires, car la salive de chien contient énormément de germes (ils ne se brossent pas les dents pendant des années !).

En ce qui concerne le chien :

o Pensez à demander l'identité du propriétaire ainsi que son adresse.

o Si le chien n'est pas à jour dans sa vaccination contre la rage, il devra être mis sous surveillance vétérinaire durant 15 jours : il sera présenté trois fois en consultation ; le jour de la morsure, 7 jours après, puis 15 jours suivant la mosure, pour s'assurer qu'il n'est pas enragé (procédure obligatoire).

o Si votre propre chien a mordu l'enfant, consulter rapidement un vétérinaire pour être conseillé quand à la manière de réagir vis-à-vis du chien.

Tout ceci ne doit pas faire oublier que le chien est un merveilleux animal de compagnie, et l'on connaît les bienfaits des relations chien-enfant.

_________________
essai pour voir...
ils veulent nous pendre avec nos chiens!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maestro
<~ il capo ~>

avatar

Masculin Nombre de messages : 4147
Age : 44
Localisation : svizzera
Date d'inscription : 02/10/2004

MessageSujet: Re: molosses... pas vraiment le plus dangereux au final   Jeu 22 Juin - 14:34



Citation :
REPUTES FEROCES, LES ROTTWEILLER, LES PITBILLS NE SONT A L’ORIGINE QUE DE 2% DES MORSURES REPERTORIEES CHAQUE ANNEE EN FRANCE


Comment le meilleur ami de l’homme peut-il se transformer en assassin ? Cinq évènements dramatiques viennent relancer la polémique sur la dangerosité des chien. Le 31 mai près du Havre, un molosse de première catégorie a attaqué un garçonnet de 8 ans. L’animal –qui appartiendrait à la classe des chiens d’attaque regroupant les plus dangereux tels les pitbulls et les boer bulls -, lui a sauté à la gorge, le touchant mortellement à la carotide.

Trois jours plus tard, le 3 juin, au Bourget, près de Paris, un garçon de 7 ans a été mordu par un Rottweiller. L’enfant a perdu l’usage d’un œil. Le 9 juin, un bébé de 17 mois a été agressé par le chien de son cousin dans une cité de Sevran, en Seine-Saint-Denis. Elle n’a pas survécu à ses blessures. Enfin dans les Landes une femme de 88 ans a, elle aussi été sérieusement blessée par un chien d’attaque.

Devant l’émotion ressentie par la population, le ministre de l’intérieur a planché sur le renforcement des dispositions de la loi de 1999. Il a ainsi autorisé les préfets à procéder « au cas par cas » à l’euthanasie des chiens dangereux et intensifié les contrôles de police. De plus, le conseil des ministres a décidé la mise en place immédiate d’un groupe de travail interministériel sur la question. Ce groupe formulera avant le 1er juillet, des propositions visant à mieux protéger les personnes « notamment en renforçant la responsabilité juridique du gardien du chien et en élargissant le domaine des mesures d’interdiction ».

Les services judiciaires essaieront, quant à eux, d’être plus efficaces dans la lutte contre le trafic d’animaux dangereux. Des infractions que les parquets ont étés invités à poursuivre avec «rapidité et fermeté». Le gouvernement envisage « d’interdire certaines races de chiens qui sont actuellement autorisés en France et qui ne le sont pas dans d’autres pays européens », a annoncé le ministre de l’Agriculture et de la Pêche Dominique Bussereau. Il n’a cependant pas précisé de quelles races il s’agirait, évoquant seulement des « croisements ».

Depuis 2000 et la déclaration obligatoire que les propriétaire doivent faire en mairie, les autorités estiment aujourd’hui a plus de 8000 les chiens de catégorie 1 et à près de 71 000 ceux de catégorie 2. Toutefois certains pensent inutile de renforcer les dispositions répressives. « La loi de 1999 avait déjà bien fonctionné dans ma ville », constate Pierre Cardo, député maire de Chanteloup-les-Vignes (Yvelines) et propriétaire de deux grands chiens. L’Elu UMP précise même qu’en 2001, juste après l’adoption de la loi de 1999, 3 837 chiens dangereux et 19 640 chiens de seconde catégorie ont été déclarés sur l’ensemble du territoire pour 8 227 infractions. En 2004, les déclarations n’étaient plus respectivement que de 1 243 et de 16 612 et le nombre d’infractions aurait chuté à 5207.

Si l’on oublie pas les drames récents, ces molosses sont-ils dangereux ? Des études statistiques effectuées sur dix ans dans huit hôpitaux ont mis en évidence que les morsures de chiens sur les enfants représentent 2% des accidents domestiques. Certes, ceux qui mordent sont principalement des gros gabarits (tel le Berger Allemand). Mais la plupart de ceux réputés féroces –Dobermans, Rottweillers, Pitbulls- ne constituent qu’une minorité de l’ensemble des morsures (2%), même si les lésions sont plus spectaculaires.

« C’est vraiment du délit de sale gueule ! » Le gouvernement a beau montrer les dents, Joël Dehasse n’en démords pas, « ces lois sont imparfaites ». Vétérinaire comportementaliste et auteur du best-seller Mon animal a-t-il besoin d’un psy ? (Odile Jacob), ce Bruxellois ne mâche pas ses mots. « Sept cent morsures de chiens sont enregistrés chaque jour en France, soit 255 000 par an, mais les médias ne montent en épingles que certaines d’entre elles ! A-t- on parlé du Bichon qui a arraché le nez de sa propriétaire ? »

Quant à Serge Belais, président de la SPA, il rappelle que la « greffée du visage avait été attaquée par son Labrador » « Numériquement, ce sont eux les plus dangereux, reprend Joël Dehasse. Parce qu’on ne s’y attend pas. Plus la différence est grande entre la perception qu’on a d’un chien et sa réalité, plus le danger est important. Ce compagnon passe pour être un ami des enfants. Or il ne l’est pas plus qu’un molosse. Du coup, chasser les chiens dangereux en fonction de leur race est injuste. Tous les chien ont une arme dans leur gueule. Un caniche royal, de même poids qu’un pitbull, peut faire autant de dégâts.

Le Rottweiller est passé de 25 à 50 kilos en vingt ans, c’est un problème. Si vous me donnez cinq ans, je vous fait un labrador de combat, ou même un chihuahua tueur en le croisant avec un jack russel. Les chiens défendent un territoire, comme le loup dont ils sont les descendants. Ensuite, l’animal exerce un tri entre les personnes qu’il connaît et celles qu’il ne connaît pas. C’est basique, mais c’est ça. Imaginez un homme armé avec le QI d’un enfant de 3 ou 5 ans et vous pourrez comprendre la réalité de tes chiens qui, dans le doute, préférerons toujours attaquer ».

Les spécialistes s’accordent sur le fait que le vrai problème est à l’autre bout de la laisse. Ainsi Joël Dehasse estime « qu’une population plus marginalisée, qui veut se montrer plus dangereuse qu’elle ne l’est, peut être amenée à dresser des chien d’attaques ». Pour cela, il suffit de « casser » la socialisation du chien en séparant rapidement les chiots de leur mère et en entretenant des rapports violents avec eux. Par exemple, on les bats dès qu’il font mine de se soumettre ou dès qu’ils cessent de mordre. Lorsqu’ils sont adultes, de tels chiens attaquent facilement…

Elaborer un permis de détention

« D’autant que les pitbulls continuent a naître en France ! dénonce Serge Belais, le président de la SPA. On en trouve pour des sommes allant de 400 à 600 euros sur Internet ou dans les petites annonces des journaux gratuits ! Par ailleurs, avec la police, on a récupéré trois cents chiots en Saône-et-Loire. Ils venaient de l’Est, au risque de réintroduire la rage en France. La sanction pénale est très faible et les revenus sont élevés. Ce n’est pas pour rien que le trafic d’animaux est le troisième après ceux de la drogue et des armes ».

« Organiser un génocide de chiens ne mènera à rien, reprend Joël Dehasse. Dès que le rottweiller sera interdit, certains dresseront des dobermans, comme le fesaient déjà les nazis. » Même constat du côté du député Pierre Cardo : « Arrêtons avec les races. Cela ne signifie rien. Tous les chiens sont potentiellement dangereux. En Allemagne, on établit leur dangerosité selon leur poids, c’est plus juste. » Sa solution ?

« Enseignons ce qu’est un chien à l’école et contrôlons la profession de dresseur pour commencer. Les lois actuelles sont imparfaites. » Les défenseurs de la race canine, notamment des associations comme 30 millions d’amis, plaident pour l’élaboration d’un permis de détention : « les candidats seraient alors jugés sur leurs connaissances des chiens et leur aptitude à les élever. » Une proposition jugée « sage et intéressante » par de nombreux élus, qui pourraient bientôt la formaliser à l’Assemblée Nationale.

Antoine de Tournemire

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stop-bsl.blogspot.com/
phinou
***IL MAESTRO DEI MAESTRO***
***IL MAESTRO DEI MAESTRO***
avatar

Féminin Nombre de messages : 2585
Age : 35
Localisation : Ardèche
Date d'inscription : 25/02/2005

MessageSujet: Re: molosses... pas vraiment le plus dangereux au final   Ven 23 Juin - 22:13

c clair ils doivent renforcer les contrôles des lieux de naissance, y a que ça ds les ptit journaux, mais est ce qu'un jour ils vont comprendre que ce n' est pas la race qui est dangereuse, cela arrivera t il un jour un tel miracle

_________________
L'homme n'est pas fait pour travailler, la preuve c'est que cela le fatigue" (Voltaire)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: molosses... pas vraiment le plus dangereux au final   

Revenir en haut Aller en bas
 
molosses... pas vraiment le plus dangereux au final
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fisher Price rappelle plus de 20 000 jouets jugés dangereux
» Tour de lit dangereux pour les nouveaux nés?
» Un autre "jeu" dangereux au collège !!
» Les jeux dangereux chez les enfants
» Dépliants produits dangereux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Groupe Suisse des Amis du Molosse :: - :: <-C'EST QUOI UN MOLOSSE->-
Sauter vers: