Groupe Suisse des Amis du Molosse

contre la discrimination et la phobie canine
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  vidéovidéo  

Partagez | 
 

 voila un lien tres interessant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
volca5
ch'ti molosse
ch'ti molosse
avatar

Masculin Nombre de messages : 81
Age : 36
Localisation : chabrey
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: voila un lien tres interessant   Dim 30 Mar - 23:52

1 - Un dispositif sans fondement scientifique :

La Suisse a été confrontée à la mise en place de cette législation et est à l’origine de plusieurs études très intéressantes à ce sujet.



Ainsi, à titre d’exemple, le groupe de travail de l’Office Vétérinaire Fédéral, dans un rapport du 21 décembre 2000[1], développe un certain nombre de vérités scientifiques telles que les suivantes :

- « les chiens ne sont pas dangereux parce qu’ils appartiennent à une race, mais plutôt d’une manière individuelle et situationnelle » ;

- « aucune étude scientifique n’a pu mettre en évidence que le potentiel d’agression d’un chien était lié à sa race » ;

- « une restriction basée sur une liste de races est une mesure non ciblée pour la prévention des accidents par morsure de chiens et ne se justifie pas d’une manière scientifique ».



Ces propos trouvent échos de la part d’autres spécialistes, dans d’autres pays, comme en Autriche par exemple, où la Professeur Iren STUR (Institut für Tierschutz und Genetik Veterinärmedizinische Universität, Wien) indique que « le danger représenté par un chien n’est en aucune manière en corrélation objective avec son appartenance raciale ».



En Belgique, le docteur vétérinaire de MEESTER a indiqué récemment que « depuis 1999, les ministres de santé publique et les gouvernements fédéraux belges ont étudié la possibilité de mettre en législation des mesures contre l’agression canine, 6 groupes de travail formés d’une centaine de spécialistes ont pu constaté qu’il n’y a pas de mesures liées à certaines races qui soient défendables d’un point de vue éthique et scientifique.»[2]



Enfin, le docteur vétérinaire TROILLET a précisé que « notre société considère que des mesures liées à des races ou des types de chiens ne sont pas adéquates (cf les expériences des pays voisins). Elles nous paraissent très lourdes, inapplicables et franchement arbitraires et elles sont susceptibles de donner un faux sentiment de sécurité à la population.»[3]



Pour résumer, d'un point de vue éthologique, l'agression est un comportement qui fait partie du répertoire comportemental normal des espèces sociales, notamment du chien et de l'humain. Tous les chiens peuvent, par conséquent, produire des réactions agressives à des degrés divers, une menace constituant déjà une forme d'agression.



A ce jour, il n'existe pas de preuve scientifique qu'une race présente plus de comportement d'agression avec morsure qu'une autre (D.Planta, Vancouver, 2001).

Il faut entendre par là le fait que les études réalisées n'indiquent pas qu'il y ait des races ayant "instinctivement" une plus grande tendance à agresser l'être humain et à le mordre que les autres. Cela signifie en particulier que l'utilisation par l'Homme de certaines races plus que d'autres à des fins liées à des comportements d'agression ne traduit pas l'existence d'une plus grande agressivité génétique commune à l'ensemble des représentants de ces races.



L'utilisation qui est faite du chien peut par contre influencer le comportement du chien, de sorte qu'il est avéré, par exemple, que les chiens entraînés au "mordant" (indépendamment de leur race) manifestent des comportements d'agression accentués (Netto & Planta, 1997).



S'il est inapproprié de considérer que des races soient particulièrement agressives, il a par contre été possible d'identifier des lignées (familles) de chiens présentant des tendances agressives supérieures à la moyenne ou des comportements d'agression pathologiques. De telles lignées peuvent se retrouver parmi des races très variées (p.ex. English Springer Spaniel, Basset, Bull-terrier, Bouvier Bernois, Golden Retriever, …) et sont susceptibles d'apparaître à tout moment au sein de n'importe quelle race.

Si un problème de ce type apparaît, l'éradication de la lignée atteinte suffit à corriger la situation, sans qu'il soit nécessaire de faire disparaître tous les représentants de la race touchée.





2 - Un dispositif sans fondement statistique :

22 cas d’agressions mortelles de chiens ont été recensés en France entre 1984 et 2005 : 2 imputables à des races actuellement catégorisées.



Des études viennent corroborer le caractère partial de la catégorisation existante.



Ainsi, le docteur Laurent KERN a précisé, en 2004[4], que :

- les chiens impliqués dans les cas de morsures étaient « surtout des gros chiens et notamment des bergers allemands (40 à 50 %) loin devant les autres races : terriers, cockers, caniches, huskys, labradors » ;

- « les chiens catégorisés ne sont en cause que dans moins de 2 % des cas ».



En 1997, le Système Canadien Hospitalier d’Information et de Recherche en Prévention des Traumatismes (SCHIRPT) a produit une étude, réalisée auprès de 8 hôpitaux, indiquant que sur 278 cas recensés, le berger allemand, le cocker et le labrador étaient les races de chiens les plus impliqués (respectivement 40 fois, 16 fois et 15 fois).



En 2003, une étude du professeur A. KAHN[5] a démontré que sur 100 cas de morsures, les auteurs des morsures sont, pour 28 %, des bergers, pour 11 % des Rottweilers, pour 9 % des labradors, et pour 6 % des fox.



D’autres études encore démontrent que les races impliquées sont hétérogènes et mentionnent indifféremment au hit-parade des morsures le berger allemand[6], le rottweiler, le doberman, ou les chiens de compagnie comme les cockers, les jack russel, les labradors et les bâtards.



En novembre 2006, le président du C.F.A.B.A.S. a sollicité l’ensemble des directions départementales des services vétérinaires (DDSV), en leur demandant de bien vouloir indiquer si elles disposaient de statistiques de morsures dans leur département : localisation des blessures, races impliquées, etc…

Une quinzaine d’entre elles ont répondu : beaucoup d’entre elles ne disposent pas de ces chiffres ; d’autres disent ne pas les détenir ; quelques unes suivent cette problématique.



Trois d’entre elles ont ainsi communiqué les chiffres suivants :

# l’une, du nord de la France, fait état de 78 cas de morsures sur une période allant du 01/07 au 30/09/2005. Les trois races les plus fréquemment impliquées sont :

- 17 cas concernant des chiens dits « croisés » (ce qui dénote bien de la difficulté d’associer un chien à une race parfois) ;

- 10 cas concernant des labradors ;

- 7 cas concernant des malinois.

L’american staffordshire terrier, race catégorisée en France, est concerné dans 1 cas.



# la seconde, du sud de la France, fait état de 33 cas en 2006. Les trois races les plus fréquemment impliquées sont :

- 4 cas concernant des montagne des Pyrénées (certainement du fait d’une fréquence de la race due au particularisme local) ;

- 4 cas concernant des labradors ;

- 3 cas concernant des berges allemands.

L’american staffordshire terrier, race catégorisée en France, n’est concerné dans aucun des cas.



# la dernière, du centre de le France, signale 48 cas en 2005 avec une prédominance de chiens de bergers (allemand, malinois, etc.). L’american staffordshire terrier, race catégorisée en France, n’est concerné dans aucun des cas.





Ces chiffres ne sont évidemment pas là pour détourner l’attention sur telles ou telles races de chiens (nous sommes contre tout principe de catégorisation, quelles que soient les races ou « non-races » concernées) mais bien pour alimenter la réflexion de tout un chacun et simplement démontrer, comme en attestent ces études et d’autres non citées ici, que les races de chiens impliquées dans des accidents par morsures ne le sont finalement qu’en proportion du cheptel existant :

- le berger allemand semble impliqué le plus fréquemment car c’est la race de chien la plus répandue dans la population où les études ont été faites ;

- les chiens catégorisés en France ne sont impliqués que dans 2 % des cas de morsures car ils ne représentent que 2 % de la population canine.



La catégorisation résultant de la loi de 1999 est donc totalement partiale et n’a répondu en son temps qu’à une stigmatisation des médias.



[1] « Législation en matière de chiens dangereux », rapport du 21 décembre 2000

[2] Rudi De Meester, Vétérinaire comportementaliste belge diplômé DENVF, ancien expert des ministres Delvoet et Tavernier - Conférence de presse ZOOPSY – 18 janvier 2006

[3] Docteur Charles TROILLET, président des vétérinaires suisses – Conférence de presse ZOOPSY – 18 janvier 2006

[4] Laurent KERN – « les morsures de chiens : comprendre et prévenir » - Le journal des professionnels de l’enfance n° 26, janvier – février 2004

[5] KAHN A., BAUCHE P, LAMOUREUX J, Dog Bite Research Team (2003):
"Child victims of dog bites treated in emergency departments: a prospective study", Eur. J Pediatr 2003

[6] Dans une étude menée à La Corogne en Espagne, sur une période de 10 ans, 38 % des morsures étaient dues aux bergers allemands, 35 % étaient dues à des croisements de races de bergers et les 27 % restant étaient répartis entre chiens de compagnies et chiens « dangereux »


voila entre autre ce que j'ai trouver sur ce lien

http://www.against-bsl.eu/index.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maestro
<~ il capo ~>

avatar

Masculin Nombre de messages : 4147
Age : 44
Localisation : svizzera
Date d'inscription : 02/10/2004

MessageSujet: Re: voila un lien tres interessant   Mar 1 Avr - 1:47

association dont je fais parti 1

merci nicolas... 17

ps: je déplace dans "c'est quoi un molosse" (access libre à tous les internautes) 1

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stop-bsl.blogspot.com/
Maat
ange de la quête
ange de la quête
avatar

Féminin Nombre de messages : 714
Age : 49
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: Re: voila un lien tres interessant   Lun 7 Avr - 19:03

est-ce que je peux mettre ce lien sur AF mon ami?

_________________
Suis ton coeur, pour que ton visage brille durant le temps de ta vie. " ...la doudou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maestro
<~ il capo ~>

avatar

Masculin Nombre de messages : 4147
Age : 44
Localisation : svizzera
Date d'inscription : 02/10/2004

MessageSujet: Re: voila un lien tres interessant   Mar 8 Avr - 1:09

c'est sur!!!

c'est manu (CFABAS) qui a lancé ce collectif 3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stop-bsl.blogspot.com/
Maat
ange de la quête
ange de la quête
avatar

Féminin Nombre de messages : 714
Age : 49
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: Re: voila un lien tres interessant   Mar 8 Avr - 9:27

Grazie mon ami... viens ici

_________________
Suis ton coeur, pour que ton visage brille durant le temps de ta vie. " ...la doudou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: voila un lien tres interessant   

Revenir en haut Aller en bas
 
voila un lien tres interessant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VENDS VESTE GENDARMERIE HOMME "GORE-TEX" -TRES INTERESSANT, A SAISIR
» VENDS TENUE FEMME, TRES INTERESSANT, A SAISIR
» Faire un lien court
» lien éducatif
» lien mère-enfant difficile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Groupe Suisse des Amis du Molosse :: - :: <-C'EST QUOI UN MOLOSSE->-
Sauter vers: